Aller au contenu principal
Ensemble concevons un avenir durable
Actualités

Groupe Géotec prend la défense des Miroirs

Texte
Colonne
Colonne

Après avoir passé l’été à réaliser les investigations en extérieurs des Tours Miroirs, les équipes Géotec s’apprêtent désormais à entamer la phase 2 des reconnaissances du projet.  

Les Tours Miroirs (architecte Henri La Fonta), construites en 1981, accueillent le siège social de Saint-Gobain. Les Miroirs s’articulent en huit corps de bâtiments, rassemblés autour d’une place qui contient un bassin où émergent des cylindres décorés par Deverne.

Ce nouveau projet de réhabilitation a commencé début juillet avec les équipes de Géotec missionnées par BNP PARIBAS/ORFEO (AMOA) et TERRASOL (MOE), pour lesquels Géotec a déjà réalisé des investigations géotechniques.

Les investigations de la phase 1 uniquement réalisées en extérieur ont déjà permis d’approcher les caractéristiques géotechniques et hydrogéologiques du projet par le biais d’investigations déjà spécifiques :

  • Sondages carottés (30 à 75m).
  • Sondages pressiométriques (30 à 75m) avec réalisations d’essais cycliques, 50, 80 et 120 Bars.
  • Essais de pompage.
  • Mesures au micromoulinet menées par le service Environnement.
  • Reconnaissance des fondations et des tirants existants par puits blindés de 5,50 m de profondeur.

Les essais pressiométriques Très Haute Pression (120 Bars) ont été conduits à l’aide d’un nouveau CPV afin de répondre à ce nouveau besoin.

Colonne

Malgré leurs ampleurs, les investigations de la phase 1 ont surtout permis de préparer les interventions de la phase 2 avec la mise en place de nombreux piézomètres de contrôles des différentes nappes impactant le projet avant le démarrage des sondages dans le 6ème sous-sol des Tours supposé sous nappe.

Après vérification des niveaux d’eau et mise en place de système de protection (suivis piézométriques automatisés via WIFI, protection du cuvelage si nécessaire), les équipes ont débuté fin octobre les sondages dans les sous-sol.

Les hauteurs réduites de travail en sous-sol (2,30 à 2,60 m), et les risques de remontés des nappes phréatiques ont conduits à des adaptations particulières (ouverture de trémie dans le plancher des sous-sols, forages depuis l’avant-dernier sous-sol, utilisation de foreuses mat-courts, réfection du radier et du cuvelage des Tours après intervention, etc…) pour répondre au programme important de cette second phase :

  • Sondages carottés (30 à 70m).
  • Sondages pressiométriques (25 à 70m) avec réalisations d’essais cycliques, 50, 80 et 120 Bars.
  • Mesures cross-hole.

Afin de respecter le planning des études, une seconde sondeuse TB350 mat-court (en plus de celle déjà conçue par Géotechnique Appliquée IDF pour les sondages du Grand Paris) est venue renforcer le parc de Géotec. La conception de cette machine débutée dès réception de la commande à la fin du confinement a pu être développée par l’atelier mécanique de Dijon pour être livrée en temps et en heure pour le début de cette phase 2.

Le projet devrait se terminer en début d’année 2021. D’ici là, souhaitons bonne chance aux équipes qui travaillerons dans ces conditions délicates.

Colonne
Colonne

              Sondage en cours - Vue complète de la sondeuse                         Sondage en cours